Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2012

demande d’étude sur l’impact environnemental du doublement de l’A9

 

Pour information lettre des associations à Mr le préfet du Languedoc-Roussillon :


Monsieur le Préfet,

Au nom du collectif des associations de riverains de l’A9, nous nous permettons de vous interpeller publiquement en tant que représentant de l’Etat au sujet du projet de doublement de l’A9.

En effet ce dossier est pris à l’envers depuis le début : lors de la DUP de 2007,   l’avis négatif des Commissaires Enquêteurs a été motivée par, entre autre, la faiblesse du volet environnemental du dossier soumis à l’enquête publique.

La procédure de négociation et celle d’achat des terrains sont en cours, et pourtant, dans ce projet, il n’y a pas le début d’un commencement d'étude sur l’impact environnemental et celui sur la santé.

Nous vous rappelons que pourtant cette étude avait été promise en conclusion de la concertation qui a eu lieu du 15 juin au 15 juillet 2011.

Ainsi, dans ce dossier soumis au débat, on peut lire p. 86 :

«  Des études « Air et Santé » seront menées afin de qualifier et quantifier les impacts du projet au regard de la qualité de l’air engendrée ».

Or les conséquences négatives sur la santé publique sont à craindre puisque déjà une étude de l’Institut National de Veille Sanitaire sur l’Agglomération de Montpellier fait apparaître les conséquences de la pollution de l’air sur l’aggravation des maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Qu’attend-on ? Que le projet soit réalisé pour conclure qu’en effet il est néfaste sur la santé  des riverains et ne se justifie par sur le plan environnemental ?

Mr le Préfet ! Vous  ne faites que passer dans notre région. Par contre les riverains devront supporter pendant longtemps les nuisances du doublement et de manière irréversible !

Nous vous prions donc de faire réaliser en toute urgence une telle étude sur ce projet par vos services, ou de la déléguer à des personnes indépendantes et non liées aux promoteurs du projet.

C’est d’autant plus urgent que le SCOT de Montpellier prévoit un nouveau quartier de 30 000  habitants, situé entre l’A9 actuelle et la future autoroute ! Ce projet d’urbanisation massive n’était pas inscrit lors de l’enquête publique au départ ce qui contribue à invalider l’étude d’impact initiale et rend nécessaire une nouvelle évaluation du projet sur le plan de son impact sur la santé des riverains.

D’autre part ne pensez-vous pas qu’il y a une contradiction fondamentale à vouloir diviser par 4 les gaz à effet de serre d’ici 2050 et de donner en même temps l’autorisation de doubler l’A9, ce qui aura pour effet d’augmenter le trafic du transport routier et la pollution ?

Il y a plutôt urgence à accélérer le chantier de ferroutage car  le doublement de l’A9 ne va en aucun cas diminuer les embouteillages aux heures de pointe aux entrées de Montpellier (effet entonnoir) et ne changera ni la pollution dans les files d'attente ni  le temps perdu.

L’absence de dossier sur des études environnementales et sanitaires annoncées nous conduit en tant que représentants du collectif d’associations de riverains à solliciter de votre part, un rendez-vous en urgence pour aborder ces questions. Nous vous saurions donc gré de nous indiquer une date possible de rencontre.

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos sentiments respectueux.

Les représentants des  associations  signataires :

Bernard Banuls, Isabelle Picou (co-présidents)etMarilu Caron,

pour le Comité de Vigilance Lattes - Maurin

Franck Chavet, Président de Agir Ensemble pour Lattes

Georges Fandos, Président de  ADPMA 9 (Saint Aunès)

Pascal Genoyer, Olivier Gounon-Ascain - vice président et Corinne Lamberty du "collectif Mas Rouge" (Lattes)

Martine Thomas, présidente de Saint Jean Environnement (St jean de Védas)

Isabelle Willis , Association de protection de l’Environnement de Saint Aunès

Claire Atger, riverain.

 

18/11/2011

Le parti socialiste de l’Hérault doit arrêter être cohérent en matière d’environnement

 

                                                                  Le PS de l’Hérault à travers sa tutelle, Mr Fontanel vient de se prononcer pour le doublement de l’A9, avec 6 voies supplémentaires à hauteur de Montpellier (intervention à propos des accords PS –EELV).

Or, ce projet qui va  favoriser le transport de marchandises par camion et les déplacements automobiles, sans rien résoudre aux embouteillages aux heures de pointe est anti écologique.

Nous demandons donc au PS de l’Hérault de prendre conscience des contradictions entre ses déclarations en faveur du développement durable et les politiques qu’il défend concrètement en opposition avec ces principes, comme le doublement de l’A9.

Sinon nous ne voyons pas en quoi un accord PS / écologistes pourrait avoir un minimum de crédibilité dans l’Hérault !

 

Georges Fandos

Délégué régional CAP 21 LR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01/11/2011

DOUBLEMENT A 9 : SI VOUS NE FAITES RIEN, ON AURA 12 VOIES D’AUTOROUTE POLLUANTES ET BRUYANTES !!!

 La décision prise par le gouvernement, de doubler l’Autoroute A 9 au niveau de Saint Aunès en rajoutant 6 voies de plus aux 6

voies actuelles tout le long  de l’A9 actuelle entre Baillargues et le Mas du Ministre (croisement avec la D 24), puis plus au sud,  va créer de nombreuses nuisances supplémentaires au niveau du village et du hameau des Garrigues, sans résoudre sur le fond le problème des bouchons aux heures de pointe aux sorties de l’A 9, car il s’agit si on peut dire d’un problème "d’entonnoir" : le trafic sortant de l’autoroute à Montpellier Est, Sud ou Ouest ne peut être absorbé par  la voirie montpelliéraine .

Outre de possibles recours lors des enquêtes parcellaires et hydrauliques, mobilisons nous pour faire entendre aux pouvoirs publics nos revendications à un air propre, à un environnent non bruyant et à des protections phoniques et visuelles si l’ouvrage se fait!


Venez échanger et en discuter : 

Le vendredi 4 novembre à 18 h à
la salle Polyvalente  de
Saint Aunès.


 

Réunion organisée par l’ASSOCIATION POUR LA DEFENSE DE NOTRE  PATRIMOINE MENACEPAR LE DOUBLEMENT DE L’A 9 (ADPMA9)

Contacts 

Georges FANDOS : georges.fandos@wanadoo.fr


04/10/2011

Doublement de l’A9 : la guerre au bon sens est déclarée ! Lettre ouverte aux promoteurs du doublement

Doublement de l’A9 : la guerre au bon sens est déclarée !

Lettre ouverte aux promoteurs du doublement

Avec le projet de créer une emprise de douze voies de circulation sur le tracé de l’ A9 entre Baillargues et Montpellier et à  Saint Jean de Védas, et un nouvelle autoroute entre ces deux  tronçons, dans un secteur fortement urbanisé, on peut dire que les pouvoirs publics et les élus locaux qui portent ce projet ont déclaré la guerre aux populations riveraines, au bon sens et à l’environnement.

Ce projet résulte de l’incapacité des pouvoirs publics et de beaucoup d’élus locaux et régionaux à imaginer un autre type de développement que l’entassement des populations et des activités  sur la bande littorale ; ce qu’on peut proprement appeler « le déménagement du territoire ». On reproduit exactement les mêmes erreurs qu’ailleurs (Paris, Lyon, Marseille…) :  concentration urbaine et industrielle , rocades multiples et variées qui ne résolvent rien les bouchons aux heures de pointe et en cas d’accident… avec les circonstances aggravantes que l’on a rien tiré des leçons du passé : on fait croire qu’ainsi on résoudra les problèmes du trafic, ce qui n’est bien sûr pas vrai,  alors que l’on ignore complètement la pollution de l’air,  la santé des riverains tout en adoptant un discours creux sur l’obligation de faire du développement durable et de réduire les gaz à effet de serre ! De qui se moque –t-on ?

En résumé, par manque d’imagination et/ou  par intérêt (course à la puissance des élus locaux : par exemple  plus on est gros plus on a des aides de l’Etat – DGF et autres financements), on crée les conditions du collapsus de circulation et on justifie ensuite l’obligation d’y remédier avec la pire des solutions !

Spéculation urbaine, lobby des BTP et routier… tout pousse dans ce sens et les citoyens qui ont bagarré contre cette aberration en montrant le caractère néfaste pour la santé des riverains et des usagers en terme de pollution atmosphérique , de bruit et de stress n’ont pas été entendus malgré l’avis défavorable des commissaires enquêteurs : Mr Villepin a signé la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) in extrémis sous la pression de ses amis, dont Mr Grand, maire de Castelnau –Les – Grues (Le Lez :  excusez le lapsus révélateur ; vous savez bien , celui qui vend des terrains publics à 1 € du m2 à des promoteurs…) et des autres élus locaux qui ont des gros projets immobiliers ou de ZAC et qui s’inquiètent pour la fluidité du trafic liée à ces projets. Mais ouvrez les yeux, chers édiles ça ne résoudra rien ! Allez donc voir ce qui se passe dans toutes les villes super équipées en rocades urbaines et autoroutes : c’est toujours la pagaille aux heures de pointe ! On dirait que vous vivez dans un autre monde ! Qu’allez vous expliquer à vos compatriotes qui  habitent en périphérie et vont passer des heures à l’avenir dans des bouchons dans un air de plus en plus irrespirable (ozone, particules diesel…), doublement de l’A9 ou pas, à cause de votre manque de clairvoyance! Qu’est ce que vous voyez dans vos nombreux et fréquents voyages « internationaux » dans de grandes villes et contrées lointaines payés par les contribuables ? Vous êtes aveugles ?

Pourtant les vrais solutions compatibles avec l’environnement existent : transfert du fret marchandise longue distance vers le rail ou la mer (ça dégagerait l’A9 de tous ces camions qui encombrent, polluent et créent des accidents), développement des transports en commun (tram-trains de banlieue, bus couplés aux trams et à la SNCF) , développement des pistes cyclables…et surtout un aménagement du territoire harmonieux et équilibré qui répartisse équitablement les activités sur l’ensemble du territoire régional au lieu de tout concentrer sur les villes.

Mais vous pouvez être sûrs que vous avez peut être gagné une bataille mais pas la guerre que vous nous avez déclarée : nous allons mobiliser les populations, multiplier les recours juridiques afin que ce projet ne se réalise pas et que de vrais solution soient rapidement mises en œuvre. Par exemple, à court terme pour réduire le danger, l’amélioration de la sécurité sur l’A9 par des bretelles de sortie plus longues  et à plus long terme l’accélération du projet ferroviaire de contournement de Montpellier et la nouvelle ligne fret – voyageur pour désengorger l’A9 de tous ces camions.

Je vous prie de croire, en tout cas, à notre  détermination dans  notre combat,

Salutations citoyennes et écologistes,

Pour CAP 21 Languedoc Roussillon,

Georges Fandos

Délégué régional CAP 21 LR

01/10/2011

DOUBLEMENT DE L’A9 : quand est-ce qu’on s’attaque aux vrais solutions : transfert des camions vers le rail (ferroutage) ou la mer (merroutage ) ?

            Le doublement de l’A9 sans rien résoudre aux bouchons aux heures de pointe aux entrées et sorties de l’autoroute, pose le problème de l’accroissement de la pollution liée à l’augmentation du trafic de transit due au désengorgement partiel de l’A9.

De plus, compte tenu, ces derniers temps, du nombre d’accidents spectaculaires et bouchons impliquant des camions, il sera difficile aux tenants du « tout routier », d’éluder l ‘urgence de transférer le fret marchandises sur longues distances vers le rail ou la mer pour réduire les risques d’accidents !

Les vrais solutions sont là, mais elles nécessitent d’autres choix plus courageux.

Dommage pour l’avenir  et la planète !

Georges Fandos

Délégué régional CAP 21 LR