Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2014

Présentation du livre "Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle"

Je vous signale la publication d'un ouvrage qui apporte des arguments et des faits favorables à une vision véritablement démocratique, et qui est présenté dans la revue Esprit (excellente revue) , dont j'ai reproduite le début de l'article ci-après   que vous trouverez en intégralité à l'adresse:http://www.esprit.presse.fr/news/frontpage/news.php?code=356

-----------------------------

Présentation du livre Commun. Essai sur la révolution au XXIe siècle 

(Paris, La Découverte, 2014) par Pierre Dardot et Christian Laval à l’occasion d’une rencontre avec les auteurs à la revue Esprit, animée par Jean-Claude Monod.

 

Christian Laval : Ce livre est le résultat de nombreux échanges, notamment dans le cadre d’un séminaire du Collège international de philosophie. Il résulte également de nos travaux précédents au sein du groupe d’études « Question Marx ». Nous avions précédemment travaillé sur le néolibéralisme, dans le livre La nouvelle raison du monde[1], dans lequel nous avancions que la société était aujourd’hui dominée par une rationalité fondée sur la norme de la concurrence et sur le modèle de l’entreprise. Cette longue analyse appelait à la construction d’une rationalité alternative. Pour cela, nous nous sommes mis à l’écoute de ce qui se faisait, des pratiques et des discours qui toutes et tous nous semblaient tourner autour d’un certain nombre de termes, dont le terme de « commun ». Nous avons donc voulu élucider ce que l’on pouvait entendre par « commun » : d’où vient cette question, par quels chemins historiques est-elle venue jusqu’à nous ?

 

Au niveau national et international, de nombreuses pratiques s’articulent autour du commun et des biens communs, ainsi que de nombreux travaux scientifiques et des discours d’acteurs de mobilisations sociales. On observe la construction d’une rationalité alternative, à travers l’articulation entre des recherches très théoriques (venant de juristes, d’historiens, d’économistes) et des pratiques et mobilisations sociales. Les deux foyers essentiels sont les Etats-Unis et l’Italie. En France, il y a un certain retard sur ce thème, retard que ce livre cherche aussi à combler.

 

Le livre est divisé en trois parties. Dans la première, nous analysons l’émergence historique du commun. Dans la seconde, nous abordons la théorie juridique et politique de la notion. Enfin, dans la troisième partie, nous avons voulu faire des propositions politiques invitant à la mise en œuvre d’une politique possible du commun...

 

Les commentaires sont fermés.