Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2012

demande d’étude sur l’impact environnemental du doublement de l’A9

 

Pour information lettre des associations à Mr le préfet du Languedoc-Roussillon :


Monsieur le Préfet,

Au nom du collectif des associations de riverains de l’A9, nous nous permettons de vous interpeller publiquement en tant que représentant de l’Etat au sujet du projet de doublement de l’A9.

En effet ce dossier est pris à l’envers depuis le début : lors de la DUP de 2007,   l’avis négatif des Commissaires Enquêteurs a été motivée par, entre autre, la faiblesse du volet environnemental du dossier soumis à l’enquête publique.

La procédure de négociation et celle d’achat des terrains sont en cours, et pourtant, dans ce projet, il n’y a pas le début d’un commencement d'étude sur l’impact environnemental et celui sur la santé.

Nous vous rappelons que pourtant cette étude avait été promise en conclusion de la concertation qui a eu lieu du 15 juin au 15 juillet 2011.

Ainsi, dans ce dossier soumis au débat, on peut lire p. 86 :

«  Des études « Air et Santé » seront menées afin de qualifier et quantifier les impacts du projet au regard de la qualité de l’air engendrée ».

Or les conséquences négatives sur la santé publique sont à craindre puisque déjà une étude de l’Institut National de Veille Sanitaire sur l’Agglomération de Montpellier fait apparaître les conséquences de la pollution de l’air sur l’aggravation des maladies respiratoires et cardio-vasculaires.

Qu’attend-on ? Que le projet soit réalisé pour conclure qu’en effet il est néfaste sur la santé  des riverains et ne se justifie par sur le plan environnemental ?

Mr le Préfet ! Vous  ne faites que passer dans notre région. Par contre les riverains devront supporter pendant longtemps les nuisances du doublement et de manière irréversible !

Nous vous prions donc de faire réaliser en toute urgence une telle étude sur ce projet par vos services, ou de la déléguer à des personnes indépendantes et non liées aux promoteurs du projet.

C’est d’autant plus urgent que le SCOT de Montpellier prévoit un nouveau quartier de 30 000  habitants, situé entre l’A9 actuelle et la future autoroute ! Ce projet d’urbanisation massive n’était pas inscrit lors de l’enquête publique au départ ce qui contribue à invalider l’étude d’impact initiale et rend nécessaire une nouvelle évaluation du projet sur le plan de son impact sur la santé des riverains.

D’autre part ne pensez-vous pas qu’il y a une contradiction fondamentale à vouloir diviser par 4 les gaz à effet de serre d’ici 2050 et de donner en même temps l’autorisation de doubler l’A9, ce qui aura pour effet d’augmenter le trafic du transport routier et la pollution ?

Il y a plutôt urgence à accélérer le chantier de ferroutage car  le doublement de l’A9 ne va en aucun cas diminuer les embouteillages aux heures de pointe aux entrées de Montpellier (effet entonnoir) et ne changera ni la pollution dans les files d'attente ni  le temps perdu.

L’absence de dossier sur des études environnementales et sanitaires annoncées nous conduit en tant que représentants du collectif d’associations de riverains à solliciter de votre part, un rendez-vous en urgence pour aborder ces questions. Nous vous saurions donc gré de nous indiquer une date possible de rencontre.

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de nos sentiments respectueux.

Les représentants des  associations  signataires :

Bernard Banuls, Isabelle Picou (co-présidents)etMarilu Caron,

pour le Comité de Vigilance Lattes - Maurin

Franck Chavet, Président de Agir Ensemble pour Lattes

Georges Fandos, Président de  ADPMA 9 (Saint Aunès)

Pascal Genoyer, Olivier Gounon-Ascain - vice président et Corinne Lamberty du "collectif Mas Rouge" (Lattes)

Martine Thomas, présidente de Saint Jean Environnement (St jean de Védas)

Isabelle Willis , Association de protection de l’Environnement de Saint Aunès

Claire Atger, riverain.