Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2011

Le bêtisier des politiques

Je vous propose d’ouvrir un bêtisier sur les déclarations des uns et des autres au sujet de la crise financière car le jeu en vaut la chandelle , et il vaut mieux en rire qu’en pleurer :

1/ Moscovici explique dans Marianne à l’attention des contribuables allemands qu’il vaux mieux qu’ils payent des faillites des euro obligations dans un cadre mutualisé que dans un cadre non mutualisé car cela leur coutera moins cher  ! Enfin il explique que c’est à Mme Merkel de “vendre”  cela à ces électeurs ! Courageux mais pas téméraire le père Mosco !

2/ Christine Lagarde découvre les vertus de Keynes après avoir été un apôtre intransigeant de la politique de rigueur dite de “déflation compétitive” (euro fort , rigueur salariale...) : elle propose aux Etats de ne pas aller trop loin dans les plans de rigueur car ça risquerait de casser la croissance ! Merci Christine de penser un peu à nous !

3/ Georges Soros financier et spéculateur connu pour ses attaques dans le passé contre les devises européennes (et qui détient des obligations – ce qui n’est pas étranger à ses raisonnements actuels) défend les euro obligations car cela lui permettrait de mutualiser le risque en cas de faillite d’un Etat; en d’autre mots on ne peut pas se fier qu’aux seuls contribuables grecs pour payer , mon pauvre monsieur, faut que les allemands , les français banquent aussi pour nous ! Un raisonnement qui a du échapper à Hollande, Aubry, et Cohn Bendit ...chauds partisans des euro-obligations !

On vit une époque formidable !

Amicalement,

Georges Fandos
 

Les commentaires sont fermés.