Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2009

Lettre ouverte aux 25 élus qui veulent le doublement de l’A9


Mesdames et Messieurs les élus,
Nous comprenons tout à fait votre souci concernant la sécurité et la fluidité du trafic dans l’agglomération, mais la question qu’il faut se poser c’est si le doublement de l’A9 répond à cette préoccupation.
Il ne nous semble pas pour les raisons suivantes :
1/ Par rapport aux bouchons provoqués sur l’A9 à cause des accidents souvent dus aux camions, il faut noter que les accidents se produisent fréquemment hors du trajet qui serait doublé, donc ça ne changerait pas grand choses à la situation actuelle; on peut même penser que le fait de doubler l’A9 permettra un trafic accru de camions donc plus de chances d’accidents hors zone doublée…
La vraie solution consiste à développer le fret ferroviaire et par mer pour diminuer le nombre de camions sur l’A9 donc la probabilité d’accidents. La réalisation du projet de ligne mixte LGV selon le scénario qui offre un fort potentiel pour le fret (220 km /h voyageurs et 120 km / h pour le fret) est une priorité !
2/ Par rapport aux bouchons aux heures de pointe, le doublement ne change rien et le gouvernement a raison de s’attaquer en priorité à l’aménagement des entrées sorties qui seul sont susceptibles de répondre au problème. Le développement des transports en commun avec des parkings en périphérie correspond à la reponse complémentaire pour réduire le trafic automobile.
3/Concernant l’effet de serre, on ne peut à la fois se donner comme objectif de réduire par 5 les gaz à effet de serre et multiplier les autoroutes …
4/ l’impact de la pollution due au trafic sur la santé des riverains devrait également vous interpeler.
5/ sur le plan de l’urbanisme la multiplication des zones commerciales (Odysseum , Village des Marques…) et des zones bâties ne peut qu’aggraver les saturations de trafic. Il faut limiter l’urbanisation à outrance de l’agglomération des villages alentours. Nous vous invitons à être cohérents et lucides sur ce plan là !
Nous sommes prêts à discuter et débattre avec vous de tous ces aspects dans un esprit constructif : inventons des solutions d ‘avenir compatibles avec l’évolution soutenable et cessons le mal développement de notre région centrés sur la concentration urbaine et le tout routier !
Pour CAP 21,
Georges FANDOS
Délégué régional

Les commentaires sont fermés.