Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2008

LETTRE AUX ADHERENTS MODEM HERAULT au sujet des élections internes


Cher adhérent(e),

Avec d’autres adhérents du MODEM de différents secteurs de notre département, nous avons l’intention de déposer une liste pour les élections internes au MODEM en vue des élections pour le conseil départemental et sa présidence qui auront lieu le 27 septembre prochain.. Cette initiative part de nouveaux adhérents du MODEM et de personnes représentatives de l’ensemble des différentes sensibilités du MODEM (démocrates, écologistes, société civile…).
Notre candidature s’appuie sur les valeurs défendues par le MODEM et exprimées maintes fois par son Président F. Bayrou :
- Démocratie : consultation et participation des adhérents à toutes le décisions (élaboration des programmes, désignation des candidats, participation aux votes…)
- Ecologie : comme l’a exprimé Corinne Lepage et conformément à nos statuts, le MODEM doit devenir le parti du développement durable.
- Citoyenneté : sans l’éducation et la participation des citoyens notre démocratie ne pourra pas fonctionner.
Notre liste s’intitulera donc :
« Démocrates, Ecologistes et Citoyens pour le MODEM Hérault »
Nous prenons aujourd’hui contact avec vous pour d’une part vous informer de notre initiative et d’autre part vous solliciter afin de savoir si vous êtes intéressés pour y participer en apportant vos idées et votre propre sensibilité, faire partie de notre liste si vous le souhaitez, ou simplement d’être tenu au courant de notre initiative ou la soutenir.
Cette liste défendra concrètement les principes fondateurs du MODEM dans notre département : écoute et consultation des adhérents par des réunions régulières et décentralisées, respect de la diversité et des valeurs fondatrices de notre mouvement que nous veillerons à faire passer dans la réalité et dans le fonctionnement du MODEM Hérault : respect des statuts et du règlement interne, comptes rendus des réunions et délibérations, saisie des instances démocratiques du mouvement pour toutes les décisions et orientations importantes (stratégie, candidatures, communication interne et externe), animation des commissions thématiques…
Pour l’Hérault et la région notre liste souhaite que le MODEM défende :
- une conception démocratique du fonctionnement de nos institutions. Par exemple pas d’intercommunalité forcée par Montpellier vis-à-vis de Mauguio, Lunel, Sète…
- une stratégie autonome vis-à-vis de la Gauche et la Droite, conformément aux souhaits de F. Bayrou (en particulier le danger dans l’Hérault et la région c’est inféodation à G. Frêche, et la vassalisation du MODEM par rapport au PS ou à des élus UMP dans certaines villes).
- une orientation écologiste par rapport à des dossiers concrets dans l’Hérault : politique des déchets, de l’eau, des transports, un aménagement équilibré du territoire s’appuyant sur un réseau de villes (Béziers, Bédarieux, Ganges, Sète, Lunel, Mauguio…) et le tissus rural et non centrée sur la seule ville de Montpellier qui doit jouer un rôle de moteur en tant que capitale régionale et non tout centraliser, car la centralisation dégrade la vie de ses habitants (pollutions de l’air et par les déchets, embouteillages, pression foncière et spéculation...).

Si vous êtes intéressés par notre proposition nous vous invitons donc à vous faire connaître auprès de nous ou à nous contacter par retour de courrier :
Mel :georges.fandos@wanadoo.fr

Georges FANDOS
Membre du Conseil Départemental Provisoire du MODEM Hérault, délégué régional et membre du bureau national de CAP 21.

Incident àl'usine SOCRATI la centrale de Tricastin



COMMUNIQUE DE PRESSE de CAP 21 Languedoc-Roussillon

L’incident de l’usine Socrati à Tricastin est révélateur du manque de transparence de l’information : il a fallu attendre la fin de la journée pour que les habitants des communes voisines soient prévenues par les médias et non les autorités que l’eau n’était plus consommable depuis plusieurs heures à cause d’une pollution à l’uranium des nappes et des cours d’eau !
On croirait revivre le manque d’information de l’accident de Tchernobyl, quand le nuage s’était soi-disant arrêté à nos frontières !
Le lobby nucléaire et/ou le gouvernement a toujours autant de mal à informer le public dans les temps !
Nous demandons que toute la lumière soit faite sur les risques réels auxquels ont été exposés les populations et que l’impact sur l’environnement soit réalisé par des autorités indépendantes du lobby nucléaire.
Georges Fandos
Délégué régional CAP 21 Languedoc-Roussillon
Mel : georges.fandos@wanadoo.fr