Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2008

Association « Démocrates, Ecologistes et Citoyens en Languedoc Roussillon »

A la suite de notre liste aux élections municipales à Montpellier, qui a regroupé des partenaires d'horizons divers (MODEM, CAP 21 , France en Action, Génération Ecologie, radicaux, société civile...) nous lançons aujourd’hui l’Association « Démocrates, Ecologistes et Citoyens en Languedoc-Roussillon ».
Cette association a pour objet de proposer un projet politique pour la région Languedoc-Roussillon conforme aux valeurs démocratiques, écologistes et citoyennes de ses adhérents.

Elle se donnera pour cela tous les moyens nécessaires en termes d’animations de groupes de réflexion, d’organisation de séminaires, de colloques, de communications de rencontres avec des spécialistes et de débats citoyens.
Elle organisera des actions qui illustrent ses réflexions
Ses axes de travail prioritaires seront centrés dans un premier temps sur la conception d'un aménagement équilibré du territoire, la gestion durable de l'eau, et l'urbanisme.

Son Conseil d’Administration est composé :

D’un bureau :
Georges FANDOS, président de l’association
Patricia CHAUDET, trésorière
Jean Claude TRANIER, secrétaire

Autres membres du Conseil d'Administration :
Eliane BLANQUIER
Alain CHAUDET
Ernest COMUNALE
Patrice DESCHODT
Liliane GARCIA
Roger IMPERAIRE
Franck MICHAU
Pierre MORIN
Jacques SALSES
Gérard STRAUMANN

Contacts :
georges.fandos@wanadoo.fr -tel : 08 79 31 62 43
dem.ecol.cit.lr@orange.fr

Vous êtes cordialement invités à nous contacter pour avoir de plus amples informations.

Dans cette attente,
Veuille agréer, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations

Georges Fandos
Ex-tête de la liste « Montpellier. Démocrates, Ecologistes et Citoyens »
Délégué régional CAP 21 – membre du Modem

15/05/2008

Lettre aux adhérents MODEM Hérault

Chers adhérent(e)s du MODEM Hérault,

Le courrier adressé par Marc Dufour aux adhérents du MODEM Hérault (en tant que Président! On apprend donc qu’il a été nommé président: par qui ?), la réunion des élus à Lattes, puis l’invitation à la réunion du 24 mai prochain signée « la permanence du MODEM » sont de nouvelles tentatives de faire perdurer un fonctionnement  clanique du MODEM  au mépris des instances provisoires démocratiquement mises en place par les adhérents au cours de l’année passée, et qui n’ont pas été réunies à cet effet ( Conseil Départemental et Commission d’information aux adhérents qui auraient du organiser les prochaines réunions). Le Conseil départemental est même méprisé dans le courrier de Marc Dufour où il considère qu’il n’a pas « réalisé de travail sérieux » car trop pléthorique : donc c’est normal, il a décidé avec ses amis, de manière unilatérale, de ne plus le consulter ! C’est nier tout le travail, démocratiquement réalisé pour une fois, de désignation des candidats aux cantonales et pour centaines municipales (pas à Montpellier). Merci pour tous ceux qui y ont cru et ont travaillé à cet effet ! Comme dit un proverbe « quand tu veux tuer ton chien tu dis qu’il a la rage » !

De plus, contrairement à ce que Marc Dufour affirme dans son courrier, il n’y a jamais eu de réunion des instances départementales pour approuver la stratégie d’alliance avec Mandroux / Frêche, malgré nos demandes répétées (cf. courrier de G. Straumann et G. Fandos).

Nous prévenons nos instances nationales de ces nouveaux dysfonctionnements, car il est hors de question pour nous de cautionner de tels agissements qui nous ont conduit par le passé à réagir : le MODEM ne peut pas à la fois affirmer son indépendance, énoncer qu’il est « démocrate » et accepter en même temps ce type de fonctionnement et d’être sous la coupe d’un groupuscule qui tente de le manipuler et le met sous la tutelle de Georges Frêche aujourd’hui à Montpellier, demain à la Région.

Hier, nous avons été un certain nombre de militants du MODEM de Montpellier à réagir pour éviter cette dérive au MODEM et sauver son honneur et sa cohérence.

Aujourd’hui, nous en appelons au sens politique et à la cohérence de nos militants pour qu’ils réagissent par rapport aux tentatives de main mise et de manipulation du MODEM par ceux qui ne visent qu’à bien « se placer » au détriment de la cohérence et la lisibilité de notre mouvement.

Faites savoir votre désaccord à nos instances nationales ; signez et faites signer ce texte autour de vous adhérents et sympathisants du MODEM.

Les premiers signataires :

Eliane Blanquier, Brigitte  Bouin ( Lunel Democrate), Alain Chaudet, Patricia Chaudet, Ernest Comunale, Patrice Deschodt, Georges Fandos, René Pons, Jacques Salses (Montpellier Democrate), Alain Saussol, Gérard Straumann.